Reconversion professionnelle: du paramédical à la brasserie solidaire

Ecoutez l’interview d’Erwan Audo qui a changé de métier et co-fondé la microbrasserie Barque. Découvrez ses conseils pour changer de job et vivre une nouvelle vie

Partager l'épisode

Share on whatsapp
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Pas le temps d'écouter ? Voici le résumé

Pourquoi quitter le paramédical et faire une reconversion ?

Après des études de manipulation radio, Erwan travaille pendant plus de 10 ans dans des hôpitaux et cliniques en métropole, puis à La Réunion  et enfin du Québec. A mesure qu’il gagne en expérience et en responsabilités, il fait sur son job le constat suivant: 

“ Les avancées technologiques en matière de radiothérapie n’ont pas pour effet d’améliorer la prise en charge des patients, mais de travailler toujours plus rapidement pour maximiser la rentabilité de notre travail”

Aligner ses valeurs avec son activité professionnelle

A partir de ce moment, une dissonance se crée entre son travail et ses valeurs personnelles. Erwan se pose alors les deux questions que tous ceux qui ont vécu une reconversion professionnelle ou ont changé de vie connaissent bien: 

  • Est ce que ma vie professionnelle évolue dans le bon sens ? 
  • Comment je me vois dans 10 ans ? 

Prendre conscience des atouts et de ses compétences

Erwan fait alors le point sur sa situation, et découvre que changer de vie n’est pas aussi risqué qu’on l’imagine souvent. Il dresse la liste des atouts qu’il a en mains (et que nous avons quasiment tous)

  • J’ai une famille qui peut me soutenir
  • Mes parents on une maison, je peux me loger
  • J’ai un diplôme
  • J’ai un peu d’expérience
  • Je suis dans un secteur d’activité qui recrute

 

Reconversion professionnelle: une obligation de résultat ?

A chaque rencontre, la question tombe invariablement: “et toi, qu’est ce que tu fais dans la vie”? En soi, rien de grave à nous définir autant par notre parcours professionnel que par notre personnalité… mais ce trait de culture a peut être un effet dévastateur sur notre capacité à trouver sa voie et à changer de vie:

  • Si je me définis par mon métier, qui suis-je si je n’ai pas vraiment de métier en ce moment ? Que répondre si je suis en transition, en recherche ? 
  • Si mon projet ne rentre pas dans la case d’un job “officiel”, obtenu par telles ou telles études. Que vaut mon profil sur le marché de l’emploi ? 
  • Si mon job a autant d’importance sur ma vie sociale, qu’adviendra t-il si ma reconversion professionnelle est un échec ? Qui serai-je alors, si j’ai abandonné une identité claire sans savoir vraiment où cela me conduit ? 

Conséquence: changer de métier pour un français, c’est aussi changer de statut et se définir autrement: quelle pression !

Erwan nous partage sa vision, inspirée de la culture québécoise et plus propice au changement de vie: “on est en changement constant, on peut se faire confiance la dessus il n’y a pas à s’en faire. Si tu rates, c’est toi qui décides que tu as raté. Tout le monde s’en fout un peu, au fond” 

 

Changer de vie: La notion de temps

Apprendre à se donner du temps 

Depuis que j’ai démarré le podcast 42 minutes pour trouver sa voie, je me suis aperçu d’une constante dans la concrétisation de la nouvelle vie des invités passés au micro: pour tous, le discernement professionnel a pris un certain temps. Comme le souligne Erwan, “aujourd’hui on veut tout tout de suite. Mais on ne peut pas être pleinement soi-même dans le rythme où nous vivons aujourd’hui  ” . Si vous avez pour projet de changer de vie ou de vous  reconvertir, sachez que dans ce genre de projets le temps se compte en années plutôt qu’en mois. 

Prendre du temps ne vous sera jamais proposé

Erwan nous partage une vision intéressante: “autrefois on avait des métiers simples et directement utiles à la société , et il était plus simple de se définir professionnellement et de trouver du sens dans son travail. Aujourd’hui, tout a accéléré. La modernité est censée nous avoir libéré du temps pour nous… mais au lieu de profiter de ce temps on continue à courir, de plus en plus vite. A partir du moment ou on démarre sa carrière, le temps n’est plus proposé. On court, comme d’un job à l’autre. Et pourtant prendre du temps et du recul est une option très facile à mettre en oeuvre en France. Cela ne vous sera jamais proposé, mais sera toujours possible: Le congé sans solde est inscrit au droit du travail, et il est très simple à mettre en oeuvre ! plus d’infos ici: 

Prendre du temps pour soi n’est pas un acte égoïste

Quand on décide de prendre un peu de temps pour soi, deux questions font immédiatement surface:

Combien de temps ai-je devant moi ? 

Posez vous la question “où en sont mes finances personnelles ? Mes proches et moi même sont ils en bonne santé ? Ai-je un toit ou dormir ? A partir de quand sera t il difficile de réintégrer ma vie d’avant, si je le souhaite ? 

Sui-je légitime pour prendre du temps pour moi? 

Pour une raison obscure, nous associons le fait de prendre du temps avec toutes sortes de croyances limitantes: certains y voient un acte égoïste. D’autres estiment ne pas mériter ce temps. Erwan nous apporte un réponse bienveillante sur le sujet: “Prendre du temps pour soi, seul(e) est vital pour avancer et se découvrir. Cela permet de se construire, pour apporter ensuite aux autres ce que nous avons de meilleur à offrir” 

 

Voyager pour changer de vie; “Chaque départ est une remise à zéro” 

Toute reconversion professionnelle engage un changement en profondeur. Mais souvent, c’est l’inverse qui se produit: un changement de vie nous fait voir les choses autrement, crée des opportunités et peut nous emmener vers des sentiers jusqu’alors inexplorés

Pour Erwan, ce moteur est le voyage: “A chaque fois que je pars, cela me confronte à moi même, me ramène à ce que je suis suis au plus profond de moi.” En effet, arriver quelque part où personne ne vous attend est une expérience réellement libératrice. En terrain complètement vierge, vous pouvez être qui vous voulez, laissant la case dans laquelle vos amis / famille / entourage vous a catalogué dans votre vie de tous les jours. 

 

L’importance de la confiance en soi dans une reconversion professionnelle

Le point de départ dans tout changement de vie, c’est la confiance en soi. Pas celle qui vous fait prendre la parole en public ou sauter en parachute… on parle ici de la confiance en ses forces, ses atouts, ses talents. La confiance en ses capacités professionnelles. 

Et le point de départ pour prendre confiance en soi, c’est peut être de se confronter, agir, se tromper, voyager ! 

Pour travailler votre audace, je vous invite à ré-écouter le témoigne de « Libre comme Max » 

Pour découvrir d’autres interviews, c’est ici :)

 

Conseils pour se reconvertir en brasseur

Nous avons passé beaucoup de temps à parler de changement de voie, et n’en avions plus assez pour aller dans les détails de la nouvelle vie de brasseur d’Erwan. Si vous voulez fonder une brasserie, si le monde de la bière vous attire, rendez vous tout simplement à la La Belle Écope où à la microbrasserie brasserie Barque, à Malestroit. Erwan et Roland vous diront tout !

https://microbrasseriebarque.bzh/

https://www.facebook.com/labelleecope/

Faites vos bagages, prenez un vélo

Roulez quelque jours seul(e)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

61 − 53 =

Ces articles pourraient vous intéresser

Interview

L’architecte qui donnait de la voix

Pierre était architecte. Il aimait son métier, mais a finalement trouvé sa voie en prenant soin des celle des autres: il est professeur de voix parlée et chantée. Un métier passionnant, mais surtout un parcours et un cheminement qui nous rappelle que tout vrai virage demande du temps et du courage.

Interview

Le patineur de Wall Street

Sportif de haut niveau, Alban disputait les plus grandes compétitions internationales de patinage artistique. Aujourd’hui, il gère 3 fonds d’investissement et vit au rythme de la bourse

Interview

Du coeur à l’ouvrage

Thibaut a un travail qui fait rêver les bricoleurs : il est ébéniste. Avec beaucoup d’humilité et de réalisme, il nous raconte son parcours, ses joies et ses galères.

Interview

Reconversion professionnelle: de la banque a la restauration

Pierre a longtemps cherché sa voie. A 34 ans, il gère deux restaurants et il sait qu’il a trouvé, Entrepreneur malgré lui, Pierre nous livre un témoignage réconfortant et quelques bons conseils pour trouver sa place… découvrez son histoire, et découvrez son métier !