L’architecte qui donnait de la voix

Pierre était architecte. Il aimait son métier, mais a finalement trouvé sa voie en prenant soin des celle des autres: il est professeur de voix parlée et chantée. Un métier passionnant, mais surtout un parcours et un cheminement qui nous rappelle que tout vrai virage demande du temps et du courage.

Partager l'épisode

Share on whatsapp
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Les idées clés de cet épisode

Un changement par itération

Quand on pense à ceux qui ont changé de vie, on imagine souvent qu’un jour, ils ont décidé de tout lâcher pour se consacrer à leur passion. Cela se passe rarement comme ça, et l’histoire de Pierre nous le prouve bien. Il connaitra d’abord deux écoles d’architectures, puis 3 cabinets d’architecte différents, puis la chorale, le conservatoire et enfin le Berklee College of Music avant de découvrir son goût pour le travail de la voix et l’enseignement.

Rechercher l’évidence

Pierre nous raconte: « J’arrive dans cette chorale, et là il y a une forme d’évidence parfaite. Est ce que tu veux être plié en 4 toute ta vie devant un écran d’ordinateur, ou est ce que tu veux être présent dans l’instant? Parce que c’est ça, le chant »

« Quand tu chantes, c’est holistique, ça engage tout ton être, et tu es en plus grande proximité avec ce dont tu as réellement envie et besoin ». 

Comment a t il concrétisé et financé son changement de vie ?

Pierre prend conscience que s’il veut travailler autour de la voix, il lui manque quelque chose de fondamental: une bonne formation. Il décide alors suivre plusieurs années d’études, avec un passage dans la prestigieuse et onéreuse Berklee College of Music

Côté finance, il s’est toujours « débrouillé », pour financer sa passion, et obtient plusieurs bourses qui lui permettent de financer une formation à Boston. Plus d’infos ici sur le programme Fulbright

A quoi ressemble sa vie, aujourd’hui ?

Il n’y a pas de semaine type. Il emploie son temps à travailler la voix sous tous ses aspects auprès d’élèves très variés. Etudiants de Science Po, chefs d’entreprise, startupers, chanteurs, …

L’objet qui symbolise le mieux son quotidien: son vélo, qui lui fait traverser Paris et changer d’univers à chaque élève

Les plus et les moins de la vie d’indépendant 

Ce qu’il apprécie le plus dans sa nouvelle vie, c’est la possibilité de rencontrer une grande diversité de personnes, et de pouvoir les aider. 

Un aspect plus compliqué est l’instabilité financière. Il est parfois difficile de se projeter sur les contrats à venir.

Quelques conseils pour ceux qui voudraient se lancer
  • Etre curieux , rencontrer du monde
  • Se demander : Comment je vais concrétiser cette envie, quelle est la finalité ? Avec qui ai-je envie de travailler ? Pourquoi ?  

  • Rester en veille constante sur le domaine que l’on vise, savoir qui est intéressant, qui est influent dans ce secteur ?

  • Ne pas avancer seul. essayer de se mettre dans le sillage de quelqu’un qui vous inspire

Prêt pour passer a l'action ?

Le plus dur, c’est toujours de faire le premier pas. Oserez vous relever le défi ci-dessous ? 

Si vous l’avez fait : bravo, vous êtes en chemin vers le job de vos rêves ! N’oubliez pas de partager votre expérience et vos conseils en commentaire

 

Le défi 42 MINUTES pour passer à l'action

Se mettre au calme et prendre une feuille

Identifiez un projet qui vous tient à coeur

Rédigez une note d'intention sur votre projet

(il ne s’agit pas de décrire le projet dans ses détails, mais écrivez pourquoi les raisons pour lesquelles vous voulez le réaliser. Peu importe la concrétisation, si ce désir est formulé de manière simple et nette, il va en découler quelque chose !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 23 = 29

Ces articles pourraient vous intéresser

Passion reconversion
Tutos

5 défis pour trouver votre passion

Suivez votre passion, c’est sans doute premier conseil que vous avez entendu pour trouver votre voie. Pourquoi pas, mais discerner est il aussi simple que cela ? Et comment faire, quand justement, on ne se sent pas l’âme d’un(e) passionné(e) ?

Interview

Le tchatcheur citoyen

Comment servir la France, quand on aime son métier (la communication), et qu’on ne veut pas être militaire ni travailler en politique ? Alexandre a répondu à cette question en créant une université populaire.
Son histoire nous invite à mettre notre quotidien sur pause, à écouter notre intuition, et à trouver du sens dans nos actions pour devenir « utile à notre temps »

Interview

Du coeur à l’ouvrage

Thibaut a un travail qui fait rêver les bricoleurs : il est ébéniste. Avec beaucoup d’humilité et de réalisme, il nous raconte son parcours, ses joies et ses galères.

Interview

Des bits et des bêtes

Vincent posait des antennes télécom… aujourd’hui il élève des moutons et il gère sa petite entreprise d’écopâturage